Le tourisme en Côte d'Ivoire



Par admin | Lun 15 Juil 2013, 10:46

La Côte d'Ivoire dispose d'infrastructures de base de qualité et performantes qui lui permettent sans problème d'attirer plusieurs publics touristiques et de leur offrir une gamme variée de tourisme.
550 km de côtes (Océan Atlantique)
300 000 hectares de plan d'eau lagunaire
8 parcs nationaux, 21 réserves de flore et de faune couvrant 6% du territoire
13 500 chambres d'hôtels toutes catégories - 24 000 lits
3 aéroports de classe internationale (Abidjan, Yamoussokro, Bouaké)
11 aérodromes nationaux
7 000 km de routes bitumées sur un total de 70 000 km
145 000 visiteurs ont choisi la destination Côte d'Ivoire en 2005

Circuits touristiques

De par sa position géographique, la Côte d’Ivoire représente une synthèse de forêt et savane, avec une diversité ethnique qui se traduit à travers une grande variété de folklore, d’artisanat et de religion. La disponibilité d’éléments de valeur sur le territoire ivoirien, offre un ensemble de circuits diversifiés et complémentaires, qui font les multitudes facettes de la mosaïque culturelle ivoirienne.


Tourisme Culturel

On dit de la Côte d'Ivoire qu'il est le résumé de 60 fascinantes " afriques " du fait de la grande diversité des ethnies (une soixantaine) qui composent sa population.
Les formes d'expression culturelle sont nombreuses, riches et variées :


 Nous avons des danses traditionnelles : Danses Dida et Bété (Gagnoa, Daloa, Bouaflé) et le Sabré à Issia
Les fêtes d’initiations: Poro et le tchologo (Korhogo, Boundiali, Ferké, Kong, Katiola)
Les fêtes de générations en pays Atchan, Abidji et Adjoukrou (Lagunaire)
Le festival des masques : Daloa, Man, Odienné, Boundiali, Korhogo, Bouaké, Guiglo, Danané, Bouaflé, Biankouma et Gouesso.
Les tisserands de waraniénés, de Bomizambo et de Tiebissou, les potières de Katiola méritent aussi le détour.
 
Le tourisme balnéaire


La Côte d'Ivoire dispose de près de 500 km de littoral dont les plages sont parmi les plus belles et les plus contrastées de la sous-région.
La Côte sud-ouest en particulier répond au goût du touriste à la recherche des paradis perdus ; un monde où les hommes, les animaux et la nature sauvage coexistent de façon idyllique.
Des plages à perte de vue de Tabou à Assinie, en passant par Grand-Bereby, San Pedro, Monogaga, Sassandra, Dagbégo, Grand-Lahou et Grand-Bassam, et des plages, non encore conditionnées, prisées par les excursionnistes comme Blieron, Dawa, Taki, Menolé, Gaoulou, ...
 
 Le Tourisme sportif

Le golf se pratique en Côte d'Ivoire sur deux parcours de dimension international: le Président Golf Club à Yamoussoukro et l'Ivoire golf Club à Abidjan (4 parcours de 9 à 18 trous), le rallye du Bandama, la plongée et la chasse sous-marine, le surf, le ski nautique, la voile, la planche à voile ...

Au plan de la pêche sportive, la Côte d'Ivoire dispose de bonnes références. De nombreux records mondiaux relatifs à la capture du Marlin y ont été battus.
 
Le tourisme religieux

la Basilique de yamoussoukro

  

                                       la grotte d'issia

La Basilique Notre-Dame de la Paix, la première Basilique africaine, l'une des plus grandes et certainement la plus somptueuse au monde, est un produit très apprécié des touristes. Le pélérinage Marial à ISSIA est aussi un novel attrait. Les mosquées séculaires du nord (Kong, Kawara, Samatiguila) sont non seulement des symboles de la foi, mais constituent également des sites touristiques de qualité. Ces Monuments historiques et religieux rappellent des étapes importantes de l'histoire de la Côte d'Ivoire.
 
 
Eco-tourismeLes forêts ivoiriennes sont très riches en papillons et suscitent beaucoup d'attraits chez les observateurs. La forêt du Banco, 30.000 ha, est un cas unique de forêt primaire au sein d'une grande métropole. Les parcs nationaux (Comoé, Taï, Marahoué, Azagny), les réserves de faune (Abokouamékro) et les aires protégées (Mont Nimba, Banco, Taï, Îles Ehotilés, Marahoués, Lamto, Comoé, ...) sont très visités.

Un joyau entre tous, le parc national de Taï (350 000 ha) tire son nom de la ville de Taï située près de la frontière ouest, au sud de Guiglo et à une trentaine de kilomètres au nord de Tabou. Classé " Patrimoine mondial " dans le programme MAB des Nations Unies, il renferme de nombreuses essences de qualité et constitue également un lieu de recherches scientifiques et médicales réputé.
 

Agrotourisme


 
Le touriste peut visiter de grandes plantations de café, de cacao, de palmiers, d'ananas, d'hévéa, etc.
 

Des infrastructures et des équipements modernes


La Côte d'Ivoire a réalisé un tissu d'infrastructures de base conséquentes pour répondre efficacement aux attentes de différents marchés:
    •    un réseau routier de 68 000 km dont près de 6 000 km sont bitumés ;
    •    638 km de voie ferrée traversant le pays du sud au nord ;
    •    3 aéroports de classe internationale (Abidjan-Bouaké-Yamoussoukro) ;
    •    11 aérodromes nationaux, dont certains pourvus de pistes bitumées et permettant des atterrissages de nuit ;
    •    2 ports en eaux profondes : Abidjan et San Pedro;
    •    un réseau de télécommunications couvrant l'essentiel des grandes agglomérations du pays.
    •    un réseau électrique couvrant toutes les agglomérations avec un programme d'électrification rurale très avancé;
    •    un plateau sanitaire performant avec de nombreuses polycliniques dont certaines sont uniques dans la sous-région : PISAM, Institut de Cardiologie d'Abidjan, etc.
    •    le centre administratif du plateau, en plein cœur de la ville d'Abidjan ;
    •    des infrastructures hôtelières de qualité: Hôtel Ivoire, le Golf, le Sofitel, le Tiama, le Palm-Beach, etc... ;
    •    Des salles ultra modernes de 2 500, 4 000 voire de 5 000 places offrent la possibilité d'abriter des grandes rencontres internationales.


Partarger cet article



Copyright 2013 cotedyvoir.com ©Limited. Tous droits réservés Annoncer sur cotedyvoir.com Qui sommes nous