carnet de voyages

La Côte d'Ivoire des Régions

La Cte d'Ivoire des Rgions

Publié par admin | Mar 20 Ao�t 2013, 09:40

AU CENTRE

Bouaké, cité commerçante, chef lieu de la région du Gbékè offre son marché coloré, expression plurielle d'un brassage ethnoculturel particulièrement réussi. On peut y admirer la cathédrale et  la grande mosquée.

On visitera Sakassou, également dans la région du Gbékè, capitale du royaume Baoulé, et on en profitera pour apprécier les poteries de Ouassou. Le barrage de Koosou (propice pour la pratique du sport nautique), près de Béoumi, mérite le détour. Intéressants également, les sites préhistoriques de M'Bahiakro et le sanctuaire du prophète de Kokangba.

Katiola au cœur du pays Tagouana dans la région du Hambol, est une jolie ville construite dans un îlot de verdure. Katiola produit essentiellement des poteries fabriquées par les femmes ou les jeunes filles du groupe Mongono. Le visiteur peut passer des heures à les regarder. Elle abrite un centre artisanal d'art réputé et une école de céramique a été construite où de jolies pièces peuvent être achetées.



 

Yamoussoukro, ville natale de feu le Président Félix Houphouët-Boigny, et capitale politique de la Côte d’Ivoire offre des réceptifs hôteliers et golfiques prestigieux, et la Basilique Notre Dame de la Paix.



Notre Dame de la Paix, imposante, s'élève au dessus des toits et domine la ville. Bâtie en béton, aluminium, verre et marbre, sur un emplacement de 130 hectares, elle a été consacrée Basilique par le pape Jean-Paul II le 10 septembre 1990. Elle peut accueillir 7.000 fidèles assis, 11.000 debout, et 300.000 personnes peut se rassembler sur la place extérieure dallée de marbre.

Les sites :

  • Le palais des hôtes

  •  La Fondation Félix Houphouët-Boigny

  •  L'hôtel de ville

  •  La Mosquée

  •  L'école nationale d'ingénieur

  •  Le lac sacré des crocodiles : une visite à ne pas manquer en fin de journée quand ces formidables créatures sortent de l'eau pour digéer et s'étendre au soleil.


A visiter également la réserve de la Marahoué qui s'étend sur plus de 100.000 hectares, et le Parc animaliers
d'Abokouamekro.
 

 

A l’OUEST

Montagneuses et giboyeuse la région du Tonkpi jouit d'un climat particulièrement agréable. On découvrira le Mont Tonkui qui culmine à 1218 m, et au nord de Man, capitale du district des montagnes, le Parc National du Mont Sangbe dont la richesse florale est aussi séduisante que variée.

L'excursion de la Dent de Man, sur la route de Biankouma est plus difficile, mais permet, aux marcheurs émérites, d'admirer un panorama imprenable.



 

Au Départ de Biankouma (45 km de Man), au pied du Mont Bian on découvrira les plaines de Sipilou et les collines de Gbonne. On admirera les peintures qui illustres les murs des cases rondes au toit de chaume de figures naïves aux couleurs chaudes et pimentées, scènes de la vie quotidienne. Gouessesso à 50 km de Man, abrite de nombreux sculpteurs et tisserands; on organisera pour vous une danse mimant les exploits des chasseurs Yacouba.
Plus à l'Ouest, on peut également visiter la réserve du Mont Nimba, situé aux frontières de la Côte d'Ivoire, de la Guinée et du Libéria, dont le sommet culmine à 1752 m.
Un dernier lieu de promenade, près de Danane on gagnera Lieupleu pour admirer les ponts de liane qui franchissent le Cavally.
 

 

AU NORD

Le nord de la Côte d'Ivoire est une région privilégiée pour le voyageur en quête d'authenticité culturelle : le pays Senoufo nous offre le spectacle d'un musée vivant de productions artistiques et artisanales, dont certaines, telles les célèbres toiles de Korhogo, sont devenues les œuvres emblématiques d'un peuple fier et respectueux de ses traditions.

Zone de savane arborée et de forêt claire vie un peuple pacifique : Les Sénoufos. Leur civilisation agraire a survécu aux différentes conquêtes ( les Malinkés au 15°et 16° siècle, le guerrier Samory au 19° siècle).



 

Odienné, situé dans le nord-ouest de la Côte d'Ivoire, chef lieu de la région du Kabadougou, est en fait la bordure africaine de l'islam. La mosquée principale, le marché et  les artisans (surtout les tisserands) méritent  une visite.

Samatiguila, à 40 km au nord d'Odienné, est un grand centre réligieux qui comprend une superbe mosquée datant probablement du 17ème siècle. Elle possède également un petit musée d'armes de collection (dont certaines sont supposées avoir appartenu aux soldats de Samory Touré). De belles randonnées sont possibles dans un rayon de 30 km.


Le Mont Denguélé (800m) situé à moins de 16 km d'Odienné, abrite de magnifiques grottes.

Borotou situé sur un plateau surmonté de rochers granitiques de 100 à 900 m d'altitude, à quelques 90 km au sud d'Odienné, tranquille sous-préfecture, est célèbre pour ces danses folkloriques, le Koutouba, et le Kouroubi, exécutées par des femmes plantureuses la semaine qui précède le Ramadan. Vous pouvez vous promener dans une forêt classée très étendue, ou encore pêcher.

Tortiya est une ville réputée pour ses mines d'or, de diamant et ses hippopotames.

Korhogo : capitale du pays Sénoufo, ses origines remontent au 13ème siècle. Elle abrite le célèbre musée Gbon Coulibaly, riche en artisanat. Un marché des lus pittoresque, ainsi que de nombreux artisans (forgerons, potiers, sculpteurs ...).
Koni : un village d'artisans qui travaille le fer.

Fakaha : on y fabrique les célèbre peintures sur toiles connu sous le nom de "toiles de korhogo".

Kong : capitale du royaume Malinké, c'était en 1705 l'une des plus riches cités de l'islam. Elle a été détruite par Samory en 1897, mais sa mosquée a été préservée. Il y a également de vieilles forges, toujours en activité. Les habitations sont de style soudanais : rectangulaires avec des toits en terrasse.
 

 

A L’EST

Plus à l'est vivent les Lobi, un peuple de chasseurs, très attaché à ses traditions ancestrales. Ils vivent dans des "soukalas", vaste habitations fraîches, composée d'une succession de pièces, faite d'un mélange très résistant d'argile, de paille et de bouse de vache, et bien adaptées à l'environnement.
Cette région abrite la plus grande réserve naturelle, le Parc National de la Comoé ( 1.150.000 hectares), 500 km de pistes bien entretenues, pour un safari-photo qui enchantera les adultes ... et les enfants, qui rejoindront leur pays d'origine avec au fond des yeux le souvenir émerveillé de cobs de buffon, de buffles, de buballes, d'hippopotames, et bien sûr de lions et d’éléphants. La végétation de savane arborée permet une bonne approche d'une faune riche et variée.
 




 

Partager cet article

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



VOIR AUSSI

La Côte d'Ivoire des Régions

   Mar 20 Ao�t 2013, 09:40


  |  

Copyright 2013 cotedyvoir.com ©Limited. Tous droits réservés Annoncer sur cotedyvoir.com